You are currently viewing Comment tomber enceinte rapidement ?
Photo de Leah Kelley
  • Post category:Grossesse

Êtes-vous prêt à fonder une famille ? Ou peut-être cherchez-vous à agrandir celle que vous avez déjà ? Décider que le moment est venu d’avoir un enfant est un chapitre passionnant de la vie. Lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, ça peut être frustrant. En étant bien informée, vous optimisez donc vos chances de tomber enceinte rapidement.

Quand peut-on tomber enceinte ?

Dès lors que les premiers cycles menstruels apparaissent, vous pouvez tomber enceinte. Les premières règles arrivent en général aux alentours de 12 ans, ce n’est en aucun cas une généralité et certaines filles peuvent les avoir plus tôt ou plus tard. Vous pouvez donc théoriquement tomber enceinte très tôt.

Cependant, être fertile ne suffit pas, il faut également avoir eu une relation sexuelle avec un homme. Il est donc impossible de tomber enceinte en étant vierge. Toutefois, sachez qu’il suffit d’une relation pour avoir un bébé, vous pouvez donc tomber enceinte du premier coup. Prenez donc toutes les précautions nécessaires en utilisant des moyens de contraception si vous n’êtes pas prêt à accueillir un enfant dans votre foyer.  La contraception nous garantit elle un risque nul de tomber enceinte ?

Tomber enceinte pendant ses règles, est-ce possible ?

Vous avez certainement déjà entendu des témoignages de personnes vous affirmant qu’une de leur amie était tombé enceinte durant les règles, mais qu’en est-il de la réalité ? En théorie, ce n’est pas possible. Toutefois, il existe toujours une exception à la règle. En effet, dans certains cas vraiment très rares et particuliers, une relation sexuelle non protégée durant les règles peut aboutir à une grossesse. Tomber enceinte pendant ses règles est donc exceptionnel mais pas impossible.

Tomber enceinte sous pilule, possible ?

Si tomber enceinte durant ses règles est exceptionnel, qu’en est-il de la possibilité de tomber enceinte sous pilule ? La réponse est simple, toute méthode de contraception présente un risque. En effet, la pilule contraceptive n’est pas efficace à 100 %, même si elle diminue fortement le risque de tomber enceinte.

Il est possible de tomber enceinte rapidement après l’arrêt de la pilule mais le corps a souvent besoin d’une petite période de transition pour s’habituer à tout changement. Il n’est pas rare de tomber enceinte le mois après ou 10 jours après avoir arrêté la pilule. Toutefois, si cette période venait à s’allonger sur plusieurs mois ou une année, pensez à consulter un spécialiste de la fertilité.

Est-il possible de tomber enceinte avec un stérilet ou implant ?

Présenté comme plus fiable que la pilule, le stérilet est le meilleur moyen de contraception pour les femmes ne désirant pas avoir d’enfants. Son efficacité n’est plus à démontrer mais il arrive toutefois qu’une grossesse surprise vienne bouleverser des vies. Qu’il soit en cuivre ou hormonal, l’implant présente de nombreux avantages. Cependant il ne fait pas exception à la règle et comme tous les moyens de contraception, le risque de tomber enceinte avec un stérilet, minime soit-il, existe bel et bien.

Augmenter ses chances de tomber enceinte

Tomber enceinte rapidement
Photo de Pixabay

Quel est le meilleur moment ?

Le meilleur moment pour tomber enceinte est durant la période de fécondité. Également appelée période d’ovulation, ce laps de temps est variable d’une femme à l’autre. Il est possible de l’estimer en fonction de la durée de votre cycle de menstruel. Il dure en moyenne 28 jours chez la plupart des femmes et l’ovule est libéré entre le 12ème et 16ème jour du cycle.

Il est donc conseiller d’avoir des relations sexuelles durant cette période pour optimiser vos chances de tomber enceinte. Sachant que l’ovule vit pendant 24 heures dans la trompe de Fallope, la fenêtre de tir est donc très limitée. Faites donc l’amour régulièrement durant la période d’ovulation.

Il est donc très important de respecter cette période d’ovulation et d’avoir des rapports sexuels les jours avant et durant cet intervalle de temps. Mais est-il possible de tomber enceinte 3 jours après l’ovulation ? Ou bien même tomber enceinte 5 jours après l’ovulation ? Comme mentionné précédemment, l’ovule a une durée de vie de 24 heures. Les spermatozoïdes, quant à eux, peuvent vivre 2 jours et les plus vigoureux peuvent même tenir 4 à 5 jours. Il est donc très peu probable de tomber enceinte 3 ou 5 jours après l’ovulation.

Si toutefois vous désirez mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez vous munir d’un kit de test d’ovulation disponible dans toutes les pharmacies de France.

Quelles sont les meilleures positions pour tomber enceinte rapidement ?

Couple dans un lit
Photo par Stokpic

Il n’est pas prouvé scientifiquement que certaines positions favoriseraient les chances de tomber enceinte chez une femme. Cependant, en prenant en compte tous les facteurs nécessaires à la procréation, nous pouvons affirmer qu’il ne coûte rien de favoriser certaines positions durant la relation sexuelle avec votre partenaire.

Les positions du missionnaire et de la levrette permettent une pénétration plus profonde, ce qui rapproche potentiellement les spermatozoïdes du col de l’utérus. Il faut également éviter toutes les positions où la gravité jouerai contre nous, comme celle où la femme est sur l’homme. Faut-il alors rester couché en levant les jambes après la relation pour favoriser ses chances d’avoir un enfant ?

Cette question revient souvent sur le tapis. Il n’est pas prouvé que lever ses jambes durant plusieurs minutes aide les spermatozoïdes à atteindre l’ovule. Cependant, rien ne vous empêche de le faire et de positionner un oreiller sous votre bassin, sait-on jamais.

À quelle fréquence faut-il faire l’amour ?

Vous avez peut-être lu que des rapports sexuels trop fréquents réduisent la qualité et la quantité de sperme. Certaines recherches ont montré que les spermatozoïdes sont de meilleure qualité après une période d’abstinence de 2 à 3 jours. Faire l’amour tous les deux ou trois jours pendant la période d’ovulation augmentera donc vos chances de tomber enceinte rapidement.

Cependant, il ne faut pas vous imposer de calendrier. Cela pourrait entraîner un stress inutile. En fin de compte, le nombre idéal de rapports sexuels dépend de votre désir.

Le lubrifiant affecte-t-il les chances de tomber enceinte ?

Un peu moins des deux tiers des femmes utilisent un lubrifiant pendant les rapports sexuels, mais on s’est demandé si ces produits pouvaient affecter la qualité du sperme. Dans des études en laboratoire, des lubrifiants à base d’eau ont réduit le mouvement des spermatozoïdes de 60 à 100 %.

Avant de paniquer et de jeter votre lubrifiant, des études menées avec des couples qui essaient de concevoir un enfant n’ont révélé aucun effet négatif sur la fertilité. De ce fait, le lubrifiant peut vous aider en rendant les rapports sexuels suffisamment confortables pour qu’ils soient plus fréquents.

Les autres conseils pour tomber enceinte

Assiette de nourriture saine
Photo par Brooke Lark

Il n’existe pas de règle absolue concernant le temps nécessaire pour tomber enceinte. Chaque couple, chaque femme et chaque homme est différent. Vous pouvez cependant suivre ces conseils pour augmenter vos chances de tomber enceinte.

  • L’âge : plusieurs rapports démontrent que plus les femmes vieillissent et plus elles rencontrent des difficultés à avoir un enfant. Passé un certain âge, tomber enceinte naturellement est même quasi impossible.
  • Éviter le tabac, l’alcool et la drogue : fumer et boire n’est jamais sain et peut avoir des conséquences sur la fertilité. Fumer peut également affecter l’ovulation et les hormones des femmes, voire rendre les ovules moins réceptifs aux spermatozoïdes. Ça peut réduire vos chances de tomber enceinte et augmenter le risque de fausse couche et de malformations congénitales du bébé.
  • Réduire la consommation de caféine : les recherches sont partagées quant à savoir si la caféine peut nuire à votre fertilité, mais la plupart des experts s’accordent à dire qu’une quantité modérée de caféine est sans danger. Certaines études ont montré que plus de 500 milligrammes de caféine par jour, soit environ cinq tasses de café, ont un effet négatif sur la fertilité. La caféine est bien moins présente dans la plupart des thés que dans une seule tasse de café. Passez donc au thé ou limitez-vous à une tasse de café par jour pour plus de sécurité. Notez également que la caféine peut être présente dans des produits inattendus, comme le chocolat et les compléments alimentaires, alors lisez attentivement les étiquettes.
  • Manger équilibré : une bonne alimentation équilibrée est la clé pour favoriser ses chances de tomber enceinte. Le surpoids peut nuire à votre santé, physique et mentale. Il est donc préconisé de manger sainement.
  • Pratiquer des activités physiques : l’activité physique a un rôle positif sur la fertilité et la qualité du sperme. Elle permet d’éliminer toutes les toxines présentes dans votre corps et favorise le bien-être.
  • Bannir les produits chimiques : solvants, polluants, pesticides… l’exposition à long terme à ce type de produits peut avoir des conséquences sur la fertilité.
  • Diminuer le stress et l’anxiété : l’état mentale d’une personne influence grandement la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Il peut également avoir des effets négatifs sur le cycle menstruel de la femme.
  • Éviter le manque de sommeil : une bonne nuit de sommeil est nécessaire à votre corps pour récupérer. Le manque de sommeil a un effet néfaste sur le sperme et la régulation de l’ovulation.

Difficultés à tomber enceinte : que faire ?

Lorsque vous êtes prête à fonder une famille et que vous ne tombez pas enceinte, ça peut vite devenir frustrant. Surtout si vous avez mis toutes les chances de votre côté en prenant le soin de suivre toutes les astuces et conseils pour tomber enceinte rapidement. Dès lors, vous commencez à vous demander s’il s’agit d’un problème médical ou si vous devez tout simplement persévérer et être patiente. Vous n’êtes pas seule dans cette situation. Un couple sur huit a du mal à concevoir un enfant. Découvrez quels facteurs peuvent affecter votre capacité à tomber enceinte et quand vous pouvez envisager un traitement médical.

Mais pourquoi je ne tombe pas enceinte ? – La Maison des maternelles

Quand consulter pour infertilité ?

Avez-vous besoin d’un traitement contre l’infertilité ? Si vous avez des difficultés à concevoir un enfant, un spécialiste de l’infertilité peut vous aider. La première étape est de prendre rendez-vous pour un test de fertilité en fonction de votre âge.

Jusqu’à 35 ans, la plupart des médecins recommandent d’essayer de tomber enceinte pendant au moins un an avant de procéder à un test ou à un traitement. Si vous avez entre 35 et 40 ans, faites part de vos préoccupations avec votre médecin après six mois d’essai. Si vous avez plus de 40 ans, votre docteur peut vous suggérer un test ou un traitement immédiatement. Il peut également vous proposer de commencer immédiatement un test ou un traitement si vous ou votre partenaire avez des problèmes de fertilité connus, ou si vous avez des antécédents de règles irrégulières ou douloureuses, de maladie inflammatoire pelvienne, de fausses couches répétées, de traitement du cancer ou d’endométriose.

Ce test peut se faire sous plusieurs formes dont :

  • Un examen physique
  • Une échographie pelvienne (examen ciblé de la sphère génitale féminine : utérus, ovaires et trompe)
  • Une analyse de sang
  • Une analyse du sperme

Si vous ou votre partenaire souffrez d’un problème médical connu qui affecte l’utérus, les trompes de Fallope, le sperme ou l’ovulation, parlez-en rapidement à votre médecin.

En France, avoir un bébé est rendu possible grâce à la PMA.

Les méthodes d’assistance à la procréation

Après avoir passé tous les tests nécessaires et identifié les causes de l’infertilité, vous avez la possibilité d’avoir recours en France à une technique de procréation médicalement assistée. Les deux principales méthodes sont l’insémination artificielle et la fécondation in vitro également appelé FIV.

Illustration d'un ovule et de spermatozoïdes
Photo de Nadezhda Moryak

 L’Insémination artificielle

L’insémination artificielle est un traitement de fertilité qui consiste à introduire des spermatozoïdes dans l’utérus de la femme. Le sperme peut provenir du conjoint ou d’un donneur. Cette méthode peut être utilisée chez la femme jusqu’à son 45ème anniversaire.

Après examen et détermination des causes de l’infertilité, toute femme peut y avoir recours. L’insémination artificielle est accessible depuis la loi de bioéthique du 2 août 2021 aux femmes seules, aux couples de femmes et aux couples hétérosexuels.

La fécondation in vitro

La fécondation in vitro (FIV) est une méthode d’assistance à la procréation qui consiste à prélever des ovules matures et de les féconder par des spermatozoïdes dans un laboratoire.

L’ovule (embryon) ou les ovules est ensuite transféré dans un utérus. Un cycle complet de fécondation in vitro dure environ trois semaines.

La FIV est la plus efficace des méthodes de procréation assistée. La procédure peut être réalisée à l’aide des propres ovules et spermatozoïdes du couple. La fécondation in vitro peut également être réalisée avec des ovules, des spermatozoïdes ou des embryons provenant d’un donneur. Dans certains pays, on peut avoir recours à une gestatrice, c’est-à-dire une personne à qui l’on implante un embryon dans l’utérus.

Ces techniques de procréation médicalement assistée (PMA) présentent des taux de réussite encourageants mais nécessitent des traitements assez lourds physiquement et psychologiquement. Il est donc nécessaire de bien s’y préparer et de s’informer sur ces pratiques.